mardi 5 mai 2009

Comité de quartier

Je suis allée pour la première fois au comité de mon quartier car on m'avait dit qu'il fallait du renfort pour l'"histoire des bancs"... En gros le problème c'est que la place principale du quartier est envahie de sans-abris et surtout de vendeurs de cigarettes qui se bagarrent de plus en plus souvent et que des commerçants suggèrent de déplacer les bancs voire de les supprimer temporairement pour voir l'évolution... Débat houleux entre anars du quartier (qui n'avaient pas apprécié de se faire traiter de communistes au dernier comité où ils étaient venus!) et "institutionnels"...
Mais quel rapport avec le tricot me direz-vous?
Eh bien une dame a fait remarquer ce que j'étais en train de penser, à savoir que cette place était devenue quasi-exclusivement masculine, que les femmes ne s'installent pratiquement plus du tout sur les bancs, et que les jeunes filles/femmes qui traversent la place se prennent fréquemment des "réflexions" (et en plus dans la journée elle était intervenue contre un mec qui giflait sa femme et qui lui a répondu "c'est ma femme, je fais ce que je veux!"). Elle a dit en plaisantant qu'il faudrait trouver un truc pour réinvestir la place. Je lui ai dit en sortant qu'on pourrait par exemple inviter les mémés du quartier à venir nous y enseigner le crochet!
Je ne crois pas que ça se fasse, mais bon peut-être...

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious MySpace Yahoo Google Reddit Mixx LinkedIN FriendFeed Newsvine Flux RSS

Blogger

2 commentaires:

Marie Poule a dit…

Mais c'est une super-idée !! Cela faciliterais les relations intergeneration, la conservation de la tradition orale, les techniques millénaires... et en plus bancs deviendraient aux femmes. Que du bénef !

knit and bitch a dit…

Pendant la journée internationale du tricot, dont j'ai oublié la date, il y a des gens qui se réunissent à l'extérieur pour tricoter. ça permettrait de commencer l'occupation des bancs...