lundi 9 mars 2009

L'écharpe de Penelope (3)

Cela fait un moment que je n'ai pas donné des nouvelles de mon écharpe Penelope. En fait, j'attendais de l'avoir fini avant d'écrire un dernière message... mais comme son nom l'indique cette écharpe n'est toujours pas finie !

En tout cas, ce qui est sûr, c'est que je n'ai pas regretté d'avoir défait l'écharpe de Penelope version ronde. Ce n'était pas une bonne idée. Pour une étrange raison, quand on tricote cette laine, la plus part des pompons restent derrière. Si j'avais fait une écharpe en forme de tube je n'aurais pas pu profiter de la douceur de tous ces pompons qui seraient restés à l'intérieur.

Cette laine, tout à fait à effet "kinder surprise" se tricote difficilement : les pompons ont la fâcheuse habitude de rester coincés entre les mailles. Alors, si la tricoter est difficile, détricoter est encore plus difficile. Pour défaire la version plate de cette écharpe j'ai dû pas mal forcer. A certains moments j'ai même cru que j'allais arracher les pompons. Mais je ne le regrette pas non plus de l'avoir defait une deuxième fois. Juste avant j'ai senti que si je la finissais je risquais de ne jamais la mettre : la diminution forcée de l'extrémité était trop bizarre.

Bon, Penelope continue sa labeur. Cette fois-ci j'ai fait très attention à la largeur, je pense que j'arriverai à la fin sans avoir à tout défaire, encore une fois... enfin j'espère... je suis en train d'arriver au bout, encore une fois, de la dernière pelote.

Marie Poule

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious MySpace Yahoo Google Reddit Mixx LinkedIN FriendFeed Newsvine Flux RSS

Blogger

4 commentaires:

Galinette Cendrée a dit…

Quel suspens...Comment ça va se finir Marie-Poule, quel sort réserves-tu à cette laine kinder surprise !!!!????

Marie Poule a dit…

Cela devrait être bientôt fini, je l'espère !

knit & bitch a dit…

il me tarde de voir ça. Mais j'aimerais encore plus te voir tricoter...

Marie Poule a dit…

Je ne sais pas, je ne sais pas... je garde le mystère pour chez moi.