lundi 1 juin 2009

Encore une 5

Bien qu'agacée par ma récente tentative de réaliser ce modèle, j'ai décidée de le refaire. Disons que je suis du genre un peu têtu, et que je n'allais pas me laisser faire par un modèle qui semble si facile à d'autres.

J'ai donc changé de tissu pour prendre, à la place du lin un peu lourd, un voile de "?", acheté chez Toto, pour vraiment pas cher. C'est évidemment très transparent, et je porterai ce petit haut par-dessus une robe ou un débardeur. J'ai découpé, commencer les assemblages, fait les premières coutures jusqu'à l'étape des fronces.

Catastrophe, les fronces et moi, décidément, ce n'est vraiment pas ça ! J'ai recommencé trois ou quatre fois l'assemblage du haut avec le bas. J'ai tout jeté par terre, attendu que la nuit porte conseil, et le lendemain matin, reposée, sereine, et prête à en découdre, j'ai repris mon ouvrage.

Alors au final, les fronces du bas ne sont pas vraiment des fronces, le bas est un peu large (j'envisage même de le passer à Gédéon dont vous connaissez maintenant la situation spéciale), mais en revanche, je suis très fière des manches, parce que elles tombaient parfaitement, avec les fronces faites en haut. J'ai donc réussi trois centimètres de fronces, et c'est déjà pas mal.

Pour conclure, je ne sais pas, au final, qui du n°5 ou de moi a vaincu l'autre. C'est peut-être à vous de me le dire : alors, vous en pensez quoi ?

K&B

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious MySpace Yahoo Google Reddit Mixx LinkedIN FriendFeed Newsvine Flux RSS

Blogger

3 commentaires:

Gédéon a dit…

Pour l'avoir vu en vrai, elle est effectivement très jolie (d'ailleurs j'ai oublié de l'essayer, mais je ne suis pas convaincue qu'elle m'ira...).
Et ces cartons, avancent t'ils aussi vite que la couture?

CécileAnaëlle a dit…

Tout est bien qui finit bien. J'ai tout préparé pour en faire une demain !

knit and bitch a dit…

Merci Gédéon, et courage CécileAnaëlle. Je crois que c'est bien plus simple que ce que je raconte. J'ai juste un problème avec les fronces. Il me tarde de voir la tienne.